Anticensure

4 novembre

Cyber-surveillance en France

Classé sous Cyber-surveillance — Anticensure @ 9 h 05 min

Cyber-surveillance en France

Peu de temps après le projet de loi américain surveillance adopté par le Sénat américain pour aller plus loin, la France a ratifié une loi sur la surveillance de ses propres citoyens. Comme indiqué par des journalistes du monde entier qui s’inquiète de ces mesures, cette loi « menace à la vie privée dans le monde entier, » car elle permet de France à réaliser une surveillance massive à l’échelle internationale. Le projet de loi, appelé les « Proposition de loi relative aux mesures de surveillance des communications électroniques internationaux, » a été ratifié sans réelle opposition suite à l’état d’esprit du pays après la vague d’attentats par ailleurs toujours en cours, et comprend également des dispositions pour la conservation des données.

Le projet de loi est jugé comme très envahissant et a peu de surveillance intégrée, alors sa puissance, et le potentiel d’abus sont encore sous-estimés. Les utilisateurs d’Internet devraient être fortement préoccupés par leur vie privée à la suite de cette législation. Malheureusement autres projets de loi similaires ont déjà été adoptées en France, y compris la « Patriot Act Français ». Certaines de ces lois ont été contestées et déclarées comme inconstitutionnelles. Mais l’opposition reste faible. Le peur d’attentats ôte tout sens critique. Les journalistes eux-mêmes, toujours prompts à réagir contre tout ce qui peut affaiblir la confidentialité, ne semblent pas saisir la portée de cette cyber-surveillance démesurée. Peu d’internautes se demandent comment éviter la surveillance sur Internet.

C’est encore un autre exemple alarmant de la législation de cyber-surveillance, poursuivant une tendance effrayante dans le monde entier. Envahissante, violant la vie privée Loi a récemment été adoptée en Allemagne, l’Australie et la Russie.

Mots-clés : , ,

4 Réponses à “Cyber-surveillance en France”

  1. Phil dit :

    C’est malheureusement la réalité. Ce pouvoir socialiste nous impose la surveillance d’état, dont on peut douter de sa réelle utilité pour s’ocuper des vrais menaces comme les terroristes. On fait la même erreur que les américains à une quinzaine d’années d’écart.

  2. RS dit :

    C’est vrai que c’est vraiment triste.

  3. Arnold dit :

    Va falloir s’y faire, et pour un moment….
    les esprits sont prêts…

  4. Faber dit :

    Avec la nouvelle loi plus besoin de prévenir l’hébergeur pour censurer. Le ministre de l’intérieur peut ordonner sans aucun délai le blocage de sites Internet réputés faire l’apologie du terrorisme. Le texte modifié prévoit que « le ministre de l’intérieur peut prendre toute mesure pour assurer l’interruption de tout service de communication au public en ligne provoquant à la commission d’actes de terrorisme ou en faisant l’apologie ». Toutes les techniques peuvent être utilisées, la suppression du DNS mais aussi la mise hors-service de matériel chez l’hébergeur. C’est dingue.

Laisser un commentaire

Lesdelicesdhelene |
Les SDF en france |
Mon Projet Personnel et Pro... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rumigny en questions
| Projets Eau
| le japon : une affaire de m...