Anticensure

  • Accueil
  • > Recherche : publier facon anonyme internet

2 janvier

Comment publier de façon anonyme sur un blog ? (PART III)

Classé sous Travaux pratiques — Anticensure @ 8 h 58 min

Blog anonyme censure

Christine est impatiente de commencer son blog anonyme. Elle a des révélations importantes à faire sur un homme politique français qui détourne de l’argent à son profit. Avec son téléphone portable elle a finalement réussi à faire des photos de documents qui prouvent la manipulation. Elle sait que l’affaire va faire du bruit.

Avec son VPN hébergé en Russie, Christine sait que son adresse IP ne pourra la trahir. Mais quelque chose ne va toujours pas.

Le problème de l’empreinte numérique

Christine a appris que les navigateurs web comme Firefox, Chrome, Safari laissent une empreinte numérique qui peut être unique et donc trahir son identité. Cette empreinte numérique vient de informations techniques que laisse le navigateur. En effet celui-ci indique aux sites web des informations sur la taille de l’écran, le nom des plug-ins installé comme Adobe Flash et parfois même la liste des polices de caractères supportés par le navigateur. Le problème c’est qu’en recoupant toutes ses informations il est possible de définir une empreinte numérique unique. Il suffira pour Christine de laisser cette empreinte sur son blog anonyme et que les informations puissent être récupéré pour ensuite essayer de la comparer à une même empreinte laissé sur un site web où elle n’aurait pas utilisé de VPN et donc laissé un lien avec sa vraie adresse IP, son identité réelle.

Avoir un ordinateur unique

Christine a un vieil ordinateur portable dont elle ne se sert quasiment plus. Il sera l’outil parfait pour ne servir qu’à son activité de blogging anonyme. Mais elle ne veut pas l’utiliser en l’état. Elle veut remplacer le Windows XP installé par un système plus sûr. Une distribution Linux comme Ubuntu fera parfaitement l’affaire. Elle formate et installe Ubuntu à partir d’une image CD téléchargé sur un site de distribution Linux.
http://www.ubuntu-fr.org/telechargement
Cette étape technique lui faisait un peu peur mais elle s’en sort sans encombre. Elle est heureuse de voir que Linux a gagné en convivialité. Elle utilise une partition chiffrée. Ce la veut dire que les données du disque dur sont cryptées et qu’il est impossible de lire ce qu’il contient même en extrayant le disque dur lui même. Bien sûr Christine a fait un effort pour choisir un mot de passe compliqué avec des lettres majuscules, minuscules, des chiffres et même quelques caractères spéciaux. Le mot de passe n’est noté nulle part, sur aucun papier, aucun post-it, nulle part. Elle a inventé une petite histoire pour le retrouver plus facilement.
« Je suis une note dièse qui vibre dans la nuit de Paris. »
Js1n#qvdlndP.
Avec un mot de passe comme ça, Christine sait qu’il faudrait des milliers d’ordinateurs pendant des centaines d’années avant de parvenir à le forcer. Elle configure la connexion Internet pour qu’elle se fasse toujours par l’intermédiaire du VPN. Cela veut dire qu’elle peut se connecter depuis n’importe où, chez elle ou en déplacement mais que sa connexion empruntera toujours ce tunnel VPN, cette liaison cryptée qui lui donne une nouvelle adresse IP et une géolocalisation en Russie.

La bombe du blog anonyme

Christine commence à écrire sur son blog anonyme. Tous les soirs elle rédige un nouveau billet décrivant avec plus de détails ce qu’elle sait. Elle prend garde de ne jamais rien dévoiler qui pourrait révéler son identité. Elle prend soin de parler d’elle au masculin pour faire croire que c’est un homme qui écrit sur le blog anonyme. Elle ne décrit aucun information qui laisserait supposer qu’elle vient de son secrétariat. Elle écrit 5 articles ravageurs. Il y a peu de visiteur. Aucun commentaire.
Une semaine passe.
Puis deux.
Elle n’imaginait pas cela comme ça. Les internautes ne doivent pas la prendre au sérieux. Dans ce flot de mots et d’images, la vérité est une monnaie sans valeur. Le vrai et le faux sont deux faces d’un même déferlement. Et puis elle-même pense finalement jouer à un jeu. Elle joue à se faire peur. Elle joue à l’agent secret. Et ça lui plait bien.

Une semaine plus tard, dans la rue, juste en bas de l’immeuble où elle travaille, Christine est frappée par ce qu’elle voit à hauteur de ces yeux. C’est une capture d’écran de son blog en première page d’un journal qui se répète en mosaïque. En lettre rouge est écrit le mot « Scandale ». La bombe a pété. Christine sait qu’à partir de maintenant ce n’est plus un jeu.

à suivre…

Mots-clés : ,

15 décembre

Comment publier de façon anonyme sur un blog ? (PART II)

Classé sous Travaux pratiques — Anticensure @ 9 h 05 min

Blog anonyme Web

Christine a des révélations fracassantes à faire à propose d’un homme politique. Elle veut tout dévoiler sur un blog anonyme. Elle a tout préparé mais elle sait que son adresse IP peut la trahir.

Cacher l’adresse IP

Saleté d’adresse IP. Impossible d’être anonyme sur Internet à cause de l’adresse IP. Christine sait que l’adresse IP est associée au domicile ou au bureau et si l’entreprise qui gère le service d’e-mail ou de blog est obligée de livrer ses informations, le ministère peut la retrouver très facilement une fois l’adresse IP identifiée. Il n’est pas facile de forcer les fournisseurs d’accès Internet à donner ce type de renseignements mais la justice peut le faire légalement. Elle imagine bien que l’information peut aussi suivre les voies moins légales. Il faut qu’elle trouve le moyen d’utiliser une adresse IP anonyme.

Utiliser un accès public

Christine pense d’abord pouvoir cacher son identité en se servant d’ordinateurs publics. Elle ne doit pas utiliser son ordinateur personnel à son domicile, ni les ordinateurs au bureau, l’adresse IP la trahirait trop facilement. Il faut qu’elle trouve un cyber-café avec des ordinateurs utilisés par un grand nombre de personnes, pour gérer son blog. Elle paierait en liquide pour en pas laisser de trace. Mais ça ne va pas.
En se rendant dans des cyber-cafés, elle constate qu’il y a souvent des caméras et un gérant qui a des yeux. De plus l’adresse IP mènerait au cyber-café, on pourrait la guetter. Il faudrait utiliser de nombreux lieux différents, cybercafé ou bibliothèque. C’est compliqué, risqué.

Utiliser un proxy pour l’anonymat

Christine a découvert le proxy. Le proxy c’est une machine qui peut servir de relais pur les requêtes HTTP. Ça a l’air d’être un bon moyen pour avoir une adresse IP anonyme. Cerise sur le gâteau on peut trouver de nombreuses listes de proxy gratuit sur Internet.
http://proxygaz.com/
Mais Christine comprend qu’il existe différentes sortes de proxy. Des proxy highly anonymous qui masque l’adresse IP et cache même que l’internaute utilise un proxy. Des proxy anonymous qui masque l’adresse IP mais précise que la requête passe par un proxy. Des proxy transparent qui change l’adresse IP de l’internaute mais précise tout de même quelle est l’adresse IP réelle. Ce n’est pas bon.
De plus, ces proxy public ne lui inspire pas confiance. Utiliser un proxy pour l’anonymat ne semble pas être une bonne idée.

Utiliser un VPN pour être anonyme

Christine a découvert le VPN. Le VPN c’est un peu comme le proxy dans le principe, c’est une machine relais. Mais contrairement au proxy, le VPN relaie toute la connexion Internet , pas seulement les requêtes HTTP sur le web. Le VPN est utilisé par les gamins pour contourner Hadopi. ça devrait être la bonne solution pour être anonyme de manière sûre.
http://vpndock.com/
Le problème c’est que c’est payant, et que le paiement ça laisse forcément des traces. C’est décourageant, chaque solution amène des problèmes supplémentaires. Avoir une blog anonyme va demander beaucoup d’efforts se dit Christine.

Payer en bitcoins

Certains prestataires VPN acceptent le paiement en bitcoins. Pour ne pas laisser de traces c’est toujours mieux que de payer en carte bleue. Pour le choix du service VPN, il faut parcourir des comparatifs VPN. Voir ceux qui sont fiables. Certains prestataires assurent n’enregistrer aucun log. Rien en certifie que cela soit vrai mais c’est toujours mieux que ceux qui affirment enregistrer des logs. Comme pour le compte email ou le compte de blog gratuit, il faut éviter les services VPN en France. Ils sont soumis à la législation française et doivent répondre aux injonctions de la justice française. Pas bon. Certains pays sont plus intéressant car réputés respecter le confidentialité et l’anonymat des internautes. C’est le cas de la Suède. Cela explique pourquoi les pirates informatiques hébergent leur site web en Suède. La Russie est aussi un pays à retenir car il y a peu de chance que les autorités russes coopèrent avec la France dans le contexte actuel.

C’est décidé. Christine va prendre un VPN hébergé en Russie, qu’elle paiera en bitcoins. L’avantage c’est qu’elle va pouvoir bloguer depuis chez elle. Finalement, ça prend forme.

à suivre…

Mots-clés : , , , ,

1 décembre

Comment publier de façon anonyme sur un blog ? (PART I)

Classé sous Travaux pratiques — Anticensure @ 9 h 20 min

Blog anonyme Internet

Il était une fois dans un ministère…

Christine est une jeune femme honnête et travailleuse. Elle a un emploi de comptable dans une administration. Mais ayant lu des documents qu’elle n’aurait pas du lire Christine réalise que son patron, un ministre ayant un ministère important, détourne de grosses sommes d’argent à son profit. Honnête, elle veut rendre l’affaire public, mais elle a peur. Elle a peur de perdre son emploi, peur de foutre en l’air sa carrière, peur des représailles. Alors elle contacte un journaliste pour lui faire part de cette grave affaire. Mais le journaliste n’est pas intéressé. Sans preuve et sans témoignage direct l’affaire ne l’intéresse tout simplement pas. Il a peur de perdre son emploi, peur de foutre en l’air sa carrière, peur des représailles.

Christine doit prendre à témoin le monde, de manière anonyme. Elle décide donc de créer un blog public, pour dévoiler au monde ce qui se passe au ministère.

Pour se protéger, elle veut s’assurer que personne ne peut découvrir son identité réelle à partir de ce blog. Elle doit donc créer un blog anonyme et masquer son identité. Il faut qu’elle soit prudente, méthodique et motivée.

En premier lieu, elle a besoin d’un pseudonyme, d’un compte email et d’un blog.

Choisir un pseudonyme

Pour le pseudonyme, elle choisit « La Souris du Ministère ». Mais elle sait que ce pseudo contient déjà des renseignements sur la source. Il lui faut un pseudo plus neutre, qui ne puisse trahir aucune information sur son identité réelle.
Ce sera « Zébulon ».

Choisir une boite email

Pour la boite email, elle ne doit surtout pas utiliser un compte chez son fournisseur d’accès Internet Orange. D’une façon générale, Zébulon va devoir utiliser des services web qui sont situés à l’étranger pour éviter toute fuite d’information, tout envoi de renseignement trop facile, trop local. Il en existe beaucoup, avec plein de fonctions. Christine ne choisit pas GMail ou Yahoo, trop américains, trop multinationales, trop coopératifs avec les services de renseignements américains comme la CIA ou la NSA. Et dans son métier, elle sait qu’un service peut facilement être rendue. Elle opte plutôt pour Yandex Mail, service du moteur de recherche russe.
https://mail.yandex.com/

Choisir un blog

Même problématique que pour le service email, il faut trouver une plate-forme de blog qui cause le moins de risque possible. Il lui faut un service blog gratuit, pour éviter d’avoir à gérer un paiement anonyme ce qui complique les choses. Il en existe de nombreux.
http://butaz.com/liste-plateforme-blog-gratuit/
Il faut bien entendu éviter toute plateforme blog gratuit hébergée en France. Il faut aussi éviter Google, Facebook et toutes ces choses qui ont pur obscession de tout connaître des internautes. Elle opte pour WordPress.
https://fr.wordpress.com/

Faire des recherches sur le web

Elle a tout ce qu’il lui faut. Mais prise d’un doute, elle part se renseigner sur Internet. Bien entendu elle évite Google, Bing, Yahoo et tous ces services qui tueraient père et mère si cela leur donnait plus d’informations à stocker dans leur datacenters en ébullition.
Elle utilise DuckDuckGo, un méta moteur qui utilise les données des autres moteurs de recherche de manière anonyme.
https://duckduckgo.com/

Utiliser un navigateur sûr

Elle prend toujours garde d’utiliser la navigation privée dans son navigateur Firefox. Elle évite Internet Explorer de Microsoft et surtout Chrome de Google. De toute façon, Christine n’aime pas Chrome. En utilisant la navigation privée, aucun historique de ses recherches n’est enregistré, les pages ne sont pas gardée en cache et les cookies sont effacés à la fin de la session de navigation. Si on saisit sa machine, aucune information ne sera livrée de manière naïve par l’historique de navigation ou le cache.
Pour la navigation elle-même, Christine sait que les URL commençant par HTTPS sont plus sécurisées que les URL commençant par HTTP qu’un intermédiaire peut intercepter facilement, à commencer par le fournisseur d’accès Internet.

Le problème de l’adresse IP

Christine apprend qu’elle va avoir un problème de taille pour améliorer son anonymat avec son adresse IP. C’est une information plus que bavarde qui va se retrouver dans l’en-tête de emails, dans les logs des serveurs qu’elle va utiliser pour son blog.
Comment va faire Christine pour rendre anonyme son adresse IP ?

à suivre…

Mots-clés : , , ,

Lesdelicesdhelene |
Les SDF en france |
Mon Projet Personnel et Pro... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rumigny en questions
| Projets Eau
| le japon : une affaire de m...