Anticensure

6 juillet

Le contrôle dangereux des infrastructures

Classé sous Notre monde — Anticensure @ 9 h 20 min

Le contrôle dangereux des infrastructures

Le contrôle de l’information devient souvent le meilleur moyen de censure dans le monde. Au Turkménistan, en Syrie, au Vietnam ou au Bahreïn, la mainmise des autorités sur les infrastructures du réseau facilite le contrôle de l’information en ligne. Plus la censure se fait à la source, mieux il est possible de la contrôler et de la censurer. En Syrie ou en Iran, le débit de la bande passante est régulièrement ralenti pour empêcher la diffusion d’images de manifestations qui ont lieu. Internet est une source qu’il convient de censurer pour ces régimes.

Des solutions plus drastiques sont parfois employées par des régimes autoritaires. En novembre 2012, les autorités syriennes ont coupé les réseaux Internet et téléphoniques pendant plus de 48 heures. En Chine le 22 janvier 2014, pour bloquer la révélation d’un scandale financier éclaboussant les élites chinoises, les autorités ont coupé Internet pendant plusieurs http://anticensure.unblog.fr/wp-admin/post.php?post=88&action=edit&message=9#heures. Au Soudan, le 25 septembre 2013, pour empêcher l’organisation de manifestations via les réseaux sociaux, les autorités ont coupé le réseau dans tout le pays pendant 24 heures.
La censure la plus implacable commence par le contrôle des infrastructures.

Mots-clés : , ,

Lesdelicesdhelene |
Les SDF en france |
Mon Projet Personnel et Pro... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rumigny en questions
| Projets Eau
| le japon : une affaire de m...